"Je n'écris pas pour luire ou pour chercher de l'or  /Simplement je voltige"  (Chansons de Roland)    drapeau belge
    
                Georges Roland
 

NOUVEAUTÉS:

LES ARTICLES "Un ket de Brusselles"

PARUS SUR BRUXELLES CULTURE

C'est du bon, c'est du brusselois (clic)

le texte du 15 août est disponible

*******

AB : Le Mag   le mensuel des Associations Bernardiennes : Des textes, des nouvelles des auteurs, le plein d'infos

https://ab-lemag.blogspot.com/


LES PEINTURES DE BERNADETTE NEF

Visitez la page dédiée ICI

Un album reprend ses croquis et toiles, rythmés par des textes poétiques de Georges Roland

Georges ROLAND

Du polar humoristique à la défense de son dialecte, mes romans sont par essence, dédiés à ma ville :  Bruxelles
Voyez le détail de mes titres ICI
 


Je ne suis ni romaniste, ni linguiste, ni arriviste, ni foutbaliste (j'insiste).
Je ne suis ni universitaire, ni mercenaire, ni fonctionnaire, ni patibulaire (j'espère).
Je ne suis ni historien, ni académicien, ni politicien, ni vaurien (je pense bien).
Je suis un artisan, un manuel de l'écriture ; un voyageur sans bagage, dans l'univers du rêve.
Simplement, quelque chose se met à bouillir en moi, et explose.

Les figures que j'ai connues naguère deviennent soudain des acteurs, les faits réels, des aventures, et le tout fait un roman, une fiction.
 Un auteur n'existe que grâce aux personnages qu'il crée, son nom importe peu.
J'aime la langue française, apprise à l'école, sur le tard, et j'aime le dialecte bruxellois, issu du Brabançon, ma langue maternelle. Ils sont les instruments desquels je joue, et cette dualité me fascine jusque dans les êtres et les événements qui font le quotidien.
J'écris des divertissements, je façonne des outils pour l'évasion. Voir sur le visage d'un lecteur, un sourire ou une larme qui reflète son bonheur, est la finalité de mon travail. 

Voyez la présentation d'un auteur bruxellois sur YOUTUBE
 
Je suis un enfant de Bruxelles. Né à Bruxelles, mais pas à la clinique saint-Pierre. J’ai habité Bruxelles pendant plus de vingt ans, mais pas dans les Marolles. Mon enfance a été bercée par un dialecte tellement fleuri qu’il m’est resté gravé dans la mémoire.                                                        
                                                                        
                                                                                      
  

Une fable bruxelloise lue par l'auteur sur YouTube: Les crotjes et le fox

d'après Jean Anouilh

Vous pouvez visionner le clip   ICI

La musique "After midnight" est interprétée à l'harmonica par Louis "Toots"Meert



 
 
 



Créer un site
Créer un site